Je crois que l’être humain est beaucoup plus composite, en mouvement. Le Norvégien Aleksander Vinter, compositeur électro inspiré par les jeux vidéo, témoigne avoir à la fois le syndrome d'Asperger et le syndrome du savant. D'après Treffert, il semble qu'en plus d'une prédisposition possible d'ordre génétique ou neurologique, l'environnement familial et les occasions offertes pour développer ces compétences jouent un rôle important[118]. Darold Treffert suggère que la plupart des autistes savants ont un dysfonctionnement de l'hémisphère gauche du cerveau[125]. Josef Schovanec, 33 ans, est autiste.Il a beaucoup de mal à gérer ses relations avec les autres, mais c'est aussi un surdoué qui a de très grandes capacités intellectuelles. Un diagnostic différentiel important est celui de l'hyperlexie, qui peut être associée à l'autisme, mais pas de façon systématique[13]. En 2003, Nurmi et ses collègues réalisent une étude pour déterminer si l'autisme savant est génétiquement hérité, en classant des personnes autistes par familles en fonction du chromosome 15q11-q13, différent chez les personnes avec TSA. Basé sur une histoire vraie, à l’instar d’autres films sur l’autisme, “Le phare de l’orque” raconte l’histoire de Lola, une mère courageuse qui parcourt 14 000 kilomètres pour aider son fils Tristan.. Ce dernier, qui souffre d’autisme, sent un lien spécial avec les orques, ce qui amène Lola à visiter avec lui les côtes de la Patagonie argentine. Il semble, d'après une étude sur dix calculateurs calendaires, qu'il y ait une impossibilité ou de grandes difficultés pour se concentrer sur deux sources nécessitant de l'attention à la fois[50]. Ils voient mieux les différences que les ressemblances »[147]. Dans une étude sur des autistes doués en mathématiques, publiée en 1999, les chercheurs australiens Allan Snyrder et John Mitchell font l'hypothèse qu'ils disposeraient d'un accès privilégié à un niveau d'information inaccessible aux autres personnes, grâce à un fonctionnement cérébral particulier[137]. Cette notion d'autisme savant est vraisemblablement une construction des médias et de la société, les personnes concernées ne se différenciant pas intrinsèquement des autres personnes autistes, si ce n'est par les occasions qui leur ont été offertes pour travailler et développer leurs compétences. Josef Schovanec insiste sur le problème du rapport à la norme[61]. Selon Allan Snyrder, chercheur australien, et Laurent Mottron, chercheur cognitiviste d'origine française exerçant au Canada, la pensée autistique savante n'est pas différente par nature de la pensée des personnes non autistes, notamment parce qu'elle ne se rapproche nullement du fonctionnement d'un « super-ordinateur », contrairement à la vision médiatique qui en a été donnée[15]. Les enfants avec autisme ont souvent une démarche, un comportement général un peu étrange. L'usage de la parole n'est pas nécessaire, certains autistes non-verbaux pouvant faire appel à des calculs[1] ou à des talents artistiques très complexes. En 1995, l'étude de cas d'un autiste savant doué dans le dessin a également suggéré qu'il connaissait les lois de la perspective de façon innée, ce que les auteurs mettent en relation avec une capacité cognitive spéciale permise par l'autisme[65]. Le script original du film, écrit en octobre 1986, présentait Raymond Babbitt comme un handicapé mental, non comme un autiste savant[101]. Voyages en Autistan : Chroniques des Carnets du monde, Éloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez. À cette occasion, il a été qualifié de « machine » et d’« homme-robot » par les médias, des qualificatifs qu'il juge blessants. En particulier, Daniel Tammet fait l'objet d'un documentaire britannique intitulé Brainman, en 2005[105], pour les besoins duquel il apprend l'islandais, réputé très difficile, en une semaine[3]. L'intelligence autiste reste difficile à définir, et source de nombreuses confusions, car les « capacités hors normes » sont décrites comme telles en raison de leur côté inhabituel ou spectaculaire par écart à la norme établie. (excipit). Il a suggéré de supprimer toute référence à un handicap mental ou à la notion d'idiot savant[102]. Les autistes savants développent des centres d'intérêt spécifiques auxquels ils consacrent l'essentiel de leur temps libre, souvent de manière obsessionnelle : d'après des parents interrogés à ce sujet par Trevor Clark dans le cadre de son étude (2016), les enfants autistes y consacrent souvent plus de quatre heures par jour, à observer et travailler dans une « intense concentration »[26]. De plus, des témoignages comme ceux de Temple Grandin, qui dit avoir acquis de nombreuses compétences vers l'âge de 50 ans, tendent à démontrer que la plasticité du cerveau est importante, et que toute forme d'apprentissage peut se poursuivre tardivement à l'âge adulte[17]. Treffert note aussi, dans ses études de cas, une forte récurrence de l'association entre la cécité (ou autre problème de vue), le génie musical et l'autisme : il semble qu'une personne autiste avec un problème de vue soit avantagée pour développer des compétences musicales[72].

autiste celebre joseph

Crèche Cathédrale De Metz, Séjour Parc Aquatique, Cours Maths Bts Systèmes Numériques, Location Mobil Home Gorges Du Verdon Pas Cher, Recette Poisson Frit Croustillant, Maison à Vendre Brabant Wallon Notaire, Alice Isaaz Couple,